Le miel, une friandise vieille d'au moins 3 000 ans


La culture des abeilles passionne 80 000 apiculteurs en France.
Cette activité dépend tellement de l'environnement végétal qu'on ne saurait
cependant parler d'élevage. Pourtant, pour faciliter la récolte du miel,
gourmandise très prisée, l'homme a voulu favoriser son exploitation en
construisant des ruches destinées aux abeilles. Les premières remontent à
l'Antiquité : des archéologues de l'Université hébraïque de Jérusalem
viennent de découvrir 30 ruches intactes vieilles de 3 000 ans dans les
ruines de Rehov, dans le nord d'Israël. Ces ruches, de forme cylindrique et
conique, étaient réalisées en paille et en argile non cuite, avec un trou à
leur extrémité supérieure, afin de permettre les allées et venues des
abeilles. Elles étaient dotées d'un couvercle, pour que l'apiculteur puisse
accéder aux rayons de miel.

L'apiculture était largement pratiquée dans l'Antiquité,
notamment au Proche-Orient, où le miel était utilisé à des fins médicales,
religieuses et alimentaires. La cire d'abeille, elle, servait à la
fabrication de moules et de supports d'écriture.

Christiane Galus

Article paru dans l'édition du Monde du 21.09.07.

 

 

 

[ mail précédent ]

[ mail suivant ]

[ retour à liste de certains mails ]