pile écologique

 

 

Prototype Cinq centimètres carrés de papier : la nouvelle pile fine et écologique

Après le bâton et le bouton, la pile prend la forme d'un simplemorceau de papier. De quoi la rendre discrète, écologique et peu coûteuse. C'est l'objectif recherché par la start-up finlandaise Enfucell avec la SoftBattery, qui se présente sous la forme d'un carré de papier de 5 cm de côté et de 0,4 mm d'épaisseur. Malgré cette extrême finesse, la nouvelle pile délivre une tension de 1,5 ou 3 volts, qui peut alimenter une vaste gamme de systèmes électriques ou électroniques.

Pendant combien de temps ? "Deux semaines dans une carte de voeux musicale", répond Jaakko Happonen, directeur général d'Enfucell. "Un mois pour alimenter une diode luminescente (LED) et jusqu'à deux ans pour une puce radio", ajoute-t-il. C'est justement cette dernièreapplication qui a motivé le développement de la pile papier : les puces d'identification radiofréquences (RFID) se multiplient dans la vie quotidienne, notamment sur les produits de grande consommation, les cartes de transport, et sont en passe de remplacer les codes-barres. Outre l'alimentation de ces puces, la SoftBattery peut briguer de nombreuses applications qui nécessitent une alimentation électrique miniaturisée : éclairer des diodes de faible puissance implantées dans des brochures publicitaires, alimenter des patchs délivrant à la demande, d'une simple pression du doigt sur un bouton, une dose de cosmétique, de nicotine ou de médicament... Autant d'utilisations de courte durée qui posent pour l'instant un problème environnemental : que faire des piles usagées ? "La SoftBattery, elle, peut être jetée dans une poubelle ordinaire sans problème", assure M. Happonen.

La pile est constituée d'un sandwich zinc-dioxyde de manganèse avec, comme électrolyte, du chlorure de zinc. "Il est possible de la faire brûler sans risques, et ses produits chimiques, peu acides, n'irritent pas la peau", note-t-il.

L'entreprise a pour objectif, en 2007, de produire entre 500 000 et 5 millions d'unités. Pour l'heure, M. Happonen attend toujours le premier client ferme après les "appréciations positives" des entreprises ayant testé des échantillons.

Le prix de la pile est de 1 euro si 10 000 unités sont produites. Ce tarif pourrait, selon Enfucell, être ramené à 1 centime pièce en cas de très grandes séries fabriquées.

Avant même la première commande, les investisseurs, Etat finlandais compris, ont apporté près de 700 000 euros à l'entreprise pour se développer. Enfucell a, par ailleurs, été distinguée par le Forum économique mondial comme l'une des sociétés "pionnières de 2007".

 

Michel Alberganti

 

Article paru dans l'édition du Monde du 14.01.07.

 

 

 

[ Liste au fil du temps ]

[ Retour à l'accueil ]