Fichiers audio

mp3 ou wma ?

 

Quel format audio utiliser pour numériser votre musique favorite ? Voilà les éléments de réponse pour choisir entre le MP3 et le WMA.


Tout le monde pensait que la messe était dite en matière de codage audio en informatique : le format MP3 et rien que le MP3.
C'était sans compter la ténacité de Microsoft qui s'acharne à proposer le format WMA (Windows Media Audio), supporté évidemment en standard sous Windows XP. Voici donc quelques pistes pour que vous puissiez vous y retrouver dans la jungle des formats audio.


Le point sur les formats
Commençons par le format Midi (.mid). II s'agit d'un format permettant l'échange de données Midi entre des programmes et des instruments de musique différents. Un fichier d'extension .mid est constitué de différentes sortes d'événements Midi (notes, changements de programme. changements de commande, etc.). Pour lire un fichier .mid, vous avez besoin d'une carte son et d'un logiciel approprié. Du moment que le fichier se conforme au standard GM (General MIDI). GS (General Standard) ou encore XG (GM amélioré), la retranscription des informations jouées restent les mêmes, quelles que soient les marques de l'appareil et de la carte son utilisés. Autrement dit : un son de piano sera interprété par un piano et un son de basse par une basse. Sans le respect des standards, une carte son farfelue pourrait attribuer le son de piano à la basse et le son de basse à la batterie... ce qui pourrait s'avérer profitable à certaines compositions ! Si vous pouvez utiliser Windows Media Player pour écouter un fichier Midi, il vous faudra un logiciel spécifique pour le modifier.
Il en existe beaucoup. dont certains même en télé-chargement gratuit sur Internet. Parmi les plus connus, citons Quartz, Cakewalk, Cubase ou Magimix Studio.
L'autre format répandu en matière audio est le format Wave (sous Windows). Contrairement aux fichiers au format Midi. les fichiers .wav n'offrent aucune possibilité d'influence sur les sons (les instruments peuvent être modifiés dans un fichier Midi).
En revanche, les sons sont reproduits fidèlement quelle que soit la carte son utilisée. La taille d'un fichier au format Wave dépend de la durée d'enregistrement et de la fréquence d'échantillonnage.
Celle-ci (exprimée en octets) peut être calculée à l'aide d'une formule simple afin d'estimer l'espace necessaire pour stocker le fichier : durée (en secondes) x fréquence (en Hz) x 2. Vous pouvez constater ainsi qu'une chanson de quelques minutes, enregistrée au format Wave de qualité CD (44,1 kHz), occupe plusieurs méga-octets sur le disque dur. Le format Wave est le format requis pour, par exemple, associer des sons à des événements Windows.

Le standard MP3
Plus courant que le Wave et moins gourmand. le format MP3 est devenu le standard de l'écoute audio numérique. Il s'impose dès que vous songez à stocker des données audio volumineuses. Le champ d'application de la norme MP3 est très vaste : émissions radio. DVD, Internet, télévision par câble. etc. Le MP3 est un format de compression audio numérique obtenu par compression de données (obtenue elle-même par la suppression des informations imperceptibles par l'oreille humaine). Le paramètre le plus important dans la conversion de fichiers Wave en fichiers MP3 est la valeur qui définit la taille et la qualité sonore des fichiers générés. Cette valeur est exprimée en kilobits par seconde (Kbps), communément appelée bit rate. A titre indicatif, un bit rate de 128 Kbps permet de créer des fichiers MP3 de qualité CD. Pour pouvoir gérer les fichiers MP3. il faut disposer d'un codeur/décodeur MP3 (parfois appelé codec).

Le concurrent direct du MP3 est le format WMA, un format de fichier multimédia optimisé pour diffuser du son en temps réel ("streaming") sur un réseau tel qu'Internet. Un fichier WMA est en fait un fichier Wave converti et contenant des marqueurs et des commandes de script. Les marqueurs per-mettent de passer directement à un emplacement précis dans le fichier alors que les commandes de script servent notamment à ouvrir automatiquement une page Web dès que la lecture du fichier WMA atteint un certain point.

Une conversion par utilitaire nécessaire
Vous avez certainement remarqué que la dernière mouture de Windows Media Player ne permet pas par défaut de coder en MP3 mais en WMA. Pour vous en rendre compte, il vous suffit de dérouler le menu Outils, de cliquer sur Options, d'activer l'onglet Extraire de la musique pour constater que la liste déroulante Format ne propose que des dérivés de WMA .
Vous disposez tout de même d'un lien Informations sur les formats MP3 qui ne fonctionne pas toujours, selon la version du Player dont vous disposez. En principe. le lien devrait vous conduire sur le Web à l'adresse www.microsoft.com/windows/windowsmedia/windowsxp/experience.aspx.
Seul un utilitaire tel que Audio Converter (disponible en télé-chargement sur le site www.audconv.com/) vous permet de convertir efficacement vos fichiers audio et vos pistes de CD audio directement en WMA, MP3, AIFF, OGG et Wave.
Il supporte en outre les accès CDDB (pour récupérer le nom des pistes d'un CD audio) et les balises ID3v2 permettant de définir le nom de l'artiste, le titre de l'album, etc. pour vos CD gravés. Quoi qu'il en soit, s'il s'agit d'enregistrer en WMA pour ensuite transcoder en MP3 et télécharger sur votre baladeur, mieux vaut enregistrer directement en MP3 avec le Windows Media Player (ce qui est possible si vous disposez d'un encodeur MP3). Les avantages annoncés par Microsoft en faveur du WMA sont doubles : une occupation de bande passante moindre que pour les MP3 (à qualité égale) et une gestion Surround 5-1( home cinema) au même débit qu'un équivalent stéréo en MP3. Certes, cela peut être intéressant mais le Surround 5-1 n'a pas grand intérêt si vous n'avez que deux enceintes. Le principal reproche que l'on pourrait faire au WMA est son manque d'universalité. En effet, si vous avez eu le malheur d'investir dans un baladeur audio il y a moins d'un an, il y a de fortes chances pour qu'il n'accepte que le format MP3 et tous vos enregistrements faits sous Windows XP en WMA sont inexploitables. Vous commencez à trouver aujourd'hui sur le marché des transcodeurs assurant le passage d'un format à l'autre et les derniers baladeurs audio supportent indifféremment MP3 et WMA (vérifiez avant d'acheter).

A SAVOIR L'essentiel : le taux

Comment déterminer le bon taux de compression de vos CD Audio ? La réponse est simple : il faut choisir le débit minimal à partir duquel les morceaux compressés restent parfaitement audibles en hi-fi. Tout dépend bien entendu de la sensibilité auditive de chacun d'entre nous et de la qualité de notre système de reproduction audio (chaine hi-fi, simple lecteur avec casque, etc.). Dans la pratique, il est difficile de tester un à un vos enregistrements, surtout que certains ne présenteront probablement aucun défaut à une fréquence FI... contrairement à d'autres. Les morceaux sans trop de pianissimo, fortissimo et autres "issimo" peuvent se satisfaire d'une bande passante peu élevée. Si, en revanche vous écoutez des morceaux dont les niveaux sonores varient, avec en outre des attaques fortes, vous courez le risque de connaître des distorsions si le débit est trop bas. En règle générale, une compression WMA à 96 Kbps ne présente généralement pas de défaut perceptible. Vous pouvez aussi opter pour des algorithmes de compression à débit variable (VBR) et à qualité constante mais il reste encore à décider du niveau de qualité (généralement par paliers de 10 entre 50 et 100). Selon les experts du bidouillage sonore, lors d'un encodage en WMA, les fréquences supérieures à 13 KHz sont fortement atténuées tandis qu'en MP3, pour un échantillonnage de 256 Kbps, la fréquence d'atténuation (fréquence de coupure) se situe aux alentours de 17.3 KHz. Notez au passage que le signal issu d'un CD audio peut atteindre jusqu'à 21. KHz.

Micro pratique.N°100 janvier 2005

 

 

[ Liste des outils ]

[ Sommaire Maurice ]