Un nouveau moteur de recherche : Exalead

 

Des alternatives à Google

On a beaucoup parlé de Quaero, la riposte européenne à Google.
Le véritable moteur de recherche de ce projet, c'est le site français Exalead.

EXALEAD

ENTRETIEN

L'Europe peut-elle répliquer à la déferlante Google? Pour répondre à cette question, l'Allemagne et la France ont lancé il y a quelques mois le programme
«Quaero» («je cherche» en latin), un ambitieux projet de développement d'un moteur de recherche multimédia intégrant aussi bien les pages web que les fichiers audio et vidéo. Le moteur de recherche français Exalead, fondé en 2000 par des ingénieurs de l'Ecole des Mines, fait partie des partenaires, au même titre que des géants comme Thomson, France Télécom, ou Siemens. Le patron d'Exalead François Bourdoncle en révèle un peu plus sur Quaero et sur sa société.

On a dit de Quaero que c'est «l'Airbus de l'internet». Est-ce aussi votre sentiment?

Non, cette comparaison est fausse car il n'y a pas un objectif industriel unique, comme cela a pu être le cas pour l'avion européen. Quaero est un programme de recherche et de développement autour du multimédia, à l'intérieur duquel on retrouve différents projets industriels plus spécifiques. Exalead, par exemple, est en charge du projet moteur de recherche. Mais il n'y aura pas de site baptisé Quaero.com ou Quaero.eu. C'est le nom Exalead qui continuera à être utilisé.

Peut-on parler d'une riposte européenne à Google?

Nous ne voyons pas cela comme une guerre, mais comme une opportunitécommerciale. Aujourd'hui, 90pc des visites sur des moteurs de recherche passent par seulement quatre sociétés. Cette situation n'est pas tenable. Nous ne sommes pas un pourfendeur de Google -je suis au contraire admiratif de ce qu'ils font- mais il y a un réel besoin d'une plus grande diversité. Il faut davantage d'alternatives à Google.

Comment Exalead peut-il répondre aux centaines de millions de dollars investis par Google dans l'amélioration de son site?

Google a de l'avance sur tout le monde au niveau du classement des résultats de recherches, c'est évident, mais nous sommes plus forts sur d'autres points.
Non seulement nous atteindrons les 8 milliards de pages indexées d'ici à septembre, mais nous offrons également la recherche phonétique, le tri des résultats par date et la mise à jour de notre index en temps réel, ce que Google ne fait que tous les deux mois. De manière générale, nous avons une approche plus indirecte que Google, nous fonctionnons davantage par association d'idées. Si quelqu'un tape «hôtels Bonifacio» par exemple, Exalead fournira non seulement des résultats pour la ville de Bonifacio mais aussi pour les villages avoisinants. Notre technologie, utilisée notamment par AOL France et par Bouygues Telecom, semble beaucoup plaire aux internautes féminins. Sans doute constitue-t-elle une approche plus européenne de la recherche sur Internet.

Pour l'instant, l'essentiel des revenus d'Exalead provient de l'utilisation de votre moteur par les intranets des entreprises.

Oui, à 100pc même. Ce marché des entreprises est en pleine croissance, comme le prouve l'accord que nous venons de signer avec un distributeur belge et
comme le prouve l'offensive de Google, Microsoft et Yahoo dans ce secteur. Selon moi, ce marché peut passer d'un demi-milliard de dollars actuellement
à 10 ou 15 milliards d'ici à quelques années. Mais le marché des moteurs de recherche grand public, celui des liens sponsorisés, peut atteindre selon moi les 50 milliards de dollars. Nous voulons donc être présents sur ce marché-là aussi, et avoir un chiffre d'affaires qui provient équitablement des deux activités. Nous ne disons pas que nous pouvons détrôner le numéro un, mais notre objectif est de faire partie du Top 5 des moteurs de recherche mondiaux, avec une part de marché de 3 à 5pc.

MATHIEU VAN OVERSTRAETEN
Mis en ligne le 09/06/2006
© La Libre Belgique 2006

Voici le lien de ce moteur de recherche :

http://www.exalead.fr/search

 

Un autre lien pour se rendre compte de ce que veut réaliser Exalead :

http://corporate.exalead.com/enterprise/l=fr?p=questions-reponses

 

Un lien pour aller sur le journal "La libre Belgique" pour handicapés visuels :

La libre Belgique - Version basse vision !

 

 

[ Liste des outils ]

[ Sommaire Maurice ]